Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Que signifie la vague de révolte qui suit la vidéo contre les Musulmans ? - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- LUTTE DES CLASSES - CLASS STRUGGLE > Que signifie la vague de révolte qui suit la vidéo contre les Musulmans (...)

Que signifie la vague de révolte qui suit la vidéo contre les Musulmans ?

mardi 18 septembre 2012, par Robert Paris

Que signifie la vague de révolte qui suit la vidéo contre les Musulmans ?

La vague de violence qui s’est déclenchée dans tous les pays où existent un grand nombre de Musulmans suite à la diffusion sur internet d’une vidéo intitulée "L’innocence des musulmans" insultant collectivement et volontairement les croyants en l’islam peut donner crédit à l’idée que les USA et les autres impérialismes occidentaux seraient des ennemis mortels de la religion islamique et de ses adeptes, une espèce de thèse de guerre des civilisations à la Huttington en somme. Mais cette thèse est mensongère de A à Z !

Le premier acte de cette vague de violence s’est déroulé en Libye où l’ambassadeur américain a été assassiné après une attaque de son ambassade par des manifestants choqués mais pacifiques qui ont été débordés par des miliciens armés de la soi-disant révolution contre Kadhaffi, en fait des bandes armées salafistes. Or qui gouverne aujourd’hui la Libye ? Une série de bandes armées appartenant soit aux salafistes soit aux Frères musulmans qui dirigent même le conseil des forces armées, véritable direction militaire du nouvel Etat libyen.

Qui a mis ces gens-là au pouvoir ? Ce sont les impérialismes occidentaux, à commencer par les USA et la France !

Comment peut-on dans ces conditions prétendre que les impérialistes occidentaux combattent l’islamisme radical ?

Bien sûr, nous n’oublierons pas de rappeler que, pendant de longues années et sous prétexte de lutte contre l’URSS, les USA ont été, avec l’Arabie saoudite et le Pakistan, les organisateurs d’une armée islamiste radicale défendant la charia, programmée ouvertement par les services secrets des trois pays, USA, Arabie Saoudite et Pakistan, avec un recrutement dans tous les pays comptant un grand nombre de Musulmans, pour agir en Afghanistan contre les troupes russes. En même temps, l’impérialisme occidental a encouragé les régions musulmanes de l’URSS dans le sens de l’intégrisme et de l’irrédentisme, pour affaiblir la bureaucratie russe.

Pendant des décennies, le Pakistan a été considéré comme un pays ami et allié des USA alors qu’il était gouverné par Zia ul Haq, général qui favorisait ouvertement les groupes intégristes islamistes, notamment pour casser les grèves et le mouvement ouvrier et aussi pour entretenir la guerre avec le grand voisin, l’Inde, qui à l’époque s’était permis de sortir de l’alignement impérialiste en se déclarant « non-aligné ». L’URSS n’était donc pas le seul prétexte pour soutenir des régimes pro-islamistes comme on le voit.

Ce n’est pas tout. Alors que le principal pays islamiste du monde, l’Arabie saoudite, a fourni l’essentiel des terroristes du onze septembre, jamais les USA n’ont voulu désigner ce pays du doigt. Une action en justice est même lancée aux USA pour dénoncer ce fait et demander une enquête concernant ce pays. Mais aucun chef d’Etat ne souhait mener une telle action et il y a fort à parier que cette action en justice ne donnera rien.

C’est toute la réalité d’Al Qaïda qui a été occultée à l’échelle mondiale car cela aurait dévoilé l’impérialisme lui-même et l’aurait empêché de se faire passer pour la victime d’affreux terroristes… alors que les chefs de ces terroristes sont aux USA et à la tête de l’Etat !

Tout d’abord, rappelons qu’Al Qaïda a été construite de A à Z au Pentagone. Ensuite, Al Qaïda était d’autant plus différente d’un petit groupe islamiste clandestin que c’était au vu et au su de tous un groupe de très grands banquiers et trusts ayant pignon sur rue aux USA. La liste de ces capitalistes du réseau Ben Laden a été donnée par le journal El Watan à l’époque où l’Etat algérien avait fait le choix de « la guerre contre le terrorisme » après avoir été vers un gouvernement islamiste.

Là encore, il est à remarquer que l’Etat américain avait pris position contre ce choix et préconisait en pleine guerre civile algérienne de mettre le FIS au pouvoir. A l’époque, le FIS avait son siège à Washington et parlait officiellement sur les chaînes américaines pour dénoncer la politique de l’Etat algérien qui menait la guerre civile…

Le changement de politique des USA a été marqué par des études de services spéciaux US affirmant que la politique de guerre civile préventive avait été étudiée par eux et qu’elle était une réponse adéquate pour les USA. Traduisez : la classe dirigeante d’Algérie s’est sortie des risques sociaux d’une révolution qui s’étaient manifestés en 1988 en provoquant une guerre contre le terrorisme et en prenant ainsi en ôtages les milieux populaires. Quiconque protestait était ainsi arrêté ou tué sous accusation de terrorisme, sans possibilité pour sa famille d’avoir des nouvelles. La nouvelle politique de l’Etat algérien, suivie par celle de l’Etat US, a consisté à créer deux blocs : d’un côté les terroristes islamistes et de l’autre le « monde libre ». Exactement la même méthode qui avait consisté à polariser le monde entre Est et Ouest pour casser la lutte des classes et ses risques après la deuxième guerre mondiale après avoir polarisé le monde entre « défenseurs de la liberté » et « pays fascistes ».

L’impérialisme se fabrique de faux ennemis pour mieux piéger la lutte des classes ouvrières et des peuples.

A ceux du « camp anti-terroriste pro-occidental », il leur dit que leur monde et leur liberté sont menacés par les Musulmans. Aux peuples musulmans, son attitude leur dit : « si vous voulez nous combattre, vous n’avez d’autre choix que de devenir intégristes ».

Dans les deux cas, un piège sanglant et aucun risque social pour les classes dirigeantes, car les intégristes ne sont nullement opposés au capitalisme, nullement opposés à l’impérialisme, nullement opposés même à l’oppression des peuples arabes ou qui se considèrent prétendument comme musulmans. L’essentiel pour l’impérialisme comme pour les intégristes est qu’ils le pensent….

Cela signifie qu’ils se croient plus proches de leur bourgeoisie que des travailleurs et des peuples de l’ « autre camp ».

Accepter cette fausse opposition, c’est être inévitablement piégés.

Certains tombent dans le piège en disant que l’important est de combattre l’impérialisme ou la dictature, fut-ce aux côtés des islamistes. Les autres disent qu’il vaut mieux défendre la « démocratie occidentale », fut-ce aux côtés de l’impérialisme. Deux impasses sanglantes !

Pourquoi les affrontements prennent-ils en ce moment un tour plus général ? Est-ce un hasard ? Pourquoi ce n’est pas à l’époque où l’Iran semblait attaquer l’Amérique ? Pourquoi ce n’est pas quand Al Qaïda avait une véritable puissance militaire ?

Pourquoi l’Algérie avait-elle été mise sous la coupe des intégristes juste après la crise économique et sociale de 1988 ? Justement parce qu’il y avait cette crise qui menaçait de mener à des révoltes sociales révolutionnaires dirigées par les travailleurs.

Pourquoi le monde subit-il aujourd’hui la même menace ? Parce que le monde est en crise et que les classes dirigeantes préfèrent transformer le monde entier en bain de sang plutôt que de céder le pouvoir parce que leur système a fait faillite…

Ce n’est pas la première fois de l’histoire que les classes dirigeantes préfèrent noyer un pays ou un continent dans un bain de sang de la guerre civile plutôt que de risquer de perdre dans une lutte de classe. La France a connu cela lors de la Saint-Barthélemy. La Chine a connu cela lors de la révolte des Turbans jaunes. La Jordanie a connu cela en 1971. Le Liban a connu cela en 1975. L’Iran a connu cela. Etc, etc….

Cependant, les peuples ignorent à quelle sauce on se prépare à les manger.

Le grand capital ne va pas attendre de s’effondrer économiquement aux yeux de ses ennemis mortels, les prolétaires du monde, pour réagir. Il va, auparavant, déclencher la guerre mondiale.

Tout ce qui se passe actuellement prépare les peuples à penser que la prochaine guerre aura lieu pour les défendre, pour la liberté, contre le terrorisme. On croit toujours faire la guerre pour la liberté et c’est toujours pour les classes dirigeantes !

L’enjeu des luttes actuelles des travailleurs n’est pas seulement de défendre leurs emplois, c’est de défendre leurs vies et celle de tous les peuples de la planète qui sont menacées par l’ensemble des classes dirigeantes et par leur système.

Ce système est une machine aveugle à accumuler du profit en vue de le réinvestir et en tirer encore plus de capital. Si, à un moment, le capital ne trouve plus à se réinvestir avec profit, la machine s’autodétruit et démolit en même temps toute la société. C’est ce problème qui motive toutes les préoccupations des Etats et institutions financières. Il n’y a pas de prix que ces gens-là ne soient pas prêts à nous faire payer afin de réaliser ce but.

Voilà pourquoi ils vont mettre le monde à feu et à sang. Les terroristes, ce ne sont pas seulement les intégristes. Ce sont tous les défenseurs du capitalisme, de droite, de gauche, de la gauche de la gauche. Tous veulent d’abord et avant tout nous cacher les enjeux de la lutte. Tous veulent nous empêcher d’avoir conscience des buts de celle-ci du côté des classes dirigeantes et des perspectives que la classe ouvrière est la seule à représenter.

Il n’y a pas d’un côté les pro et d’un autre les anti musulmans. Il n’y a pas d’un côté les pro juifs et de l’autre les anti juifs. Il n’y a pas d’un côté les occidentaux et de l’autre le reste du monde.

Il y a d’un côté le grand capital et son système et de l’autre les opprimés, les exploités, les travailleurs, les jeunes, les femmes, les peuples !

Qui a intérêt en Egypte à opposer Musulmans et Coptes sinon les exploiteurs capitalistes et leurs alliés Frères Musulmans qui ont la tête de l’armée et de l’Etat ?

Qui a eu intérêt, aux USA, aux attentats du World Trade Center ?

C’est ceux qui ont pu ainsi imposer une loi qui supprime les libertés, la loi Patriot ! Ce sont les classes dirigeantes américaines !

Qui a eu intérêt aux guerres menées en Irak, en Afghanistan, au Pakistan ? Ce sont les classes dirigeantes américaines qui sont parvenues ainsi à faire accepter des sacrifices et pas seulement aux peuples qui sont sous les bombes : aussi au peuple américain dont les plus démunis sont plus pauvres qu’ils ne l’ont jamais été depuis des décennies !

6 Messages de forum

  • Les affrontements entre Musulmans et Occidentaux signifient exactement la même chose que ceux entre Chinois et Japonais. Des milliers de Chinois manifestaient en effet à nouveau contre la nationalisation par le Japon d’îles disputées entre les deux pays. Des résidents japonais et des entreprises du même pays ont été attaquées en Chine et une flottille de guerre chinoise vogue vers ces îles que le Japon vient de nationaliser...

    Tout cela n’a rien à voir avec des sentiments nationaux. Pas plus que les affrontements précédents ont à voir avec la religion comme croyance.

    Cela ne rapporte qu’à la réponse de la bourgeoisie mondiale à la chute de son système.

    Répondre à ce message

  • Les groupes nippons Canon et Panasonic ont suspendu la production dans plusieurs de leurs usines chinoises, après les violentes manifestations antijaponaises provoquées par la nationalisation par Tokyo d’un groupe d’îles que les deux pays revendiquent.
    En effet, le gouvernement japonais a annoncé, la semaine dernière, vouloir « acheter » le petit archipel Senkaku/Diaoyu situé dans la mer de Chine orientale, provoquant ainsi le courroux des Chinois. Pendant le week-end, un peu partout en Chine, la foule en colère a manifesté et pris pour cible des sites d’entreprises nippones. Dans certains cas, les salariés chinois d’entreprises nippones se sont mis en grève, voire auraient commis des actes de sabotage.
    Ainsi, Canon a fermé trois usines aujourd’hui lundi 17 septembre 2012 et demain, « afin d’assurer la sécurité de tous nos employés », comme précise le groupe dans un communiqué. Toutefois, le fabricant ne précise pas si les sites reprendront leurs activités normales mercredi.
    Les trois sites que Canon a fermés sont situés à Suzhou (est), Zhuhai et Zhongshan (sud). La première produit des copieurs multifonctions couleur et monochrome, la deuxième des appareils photo, des caméscopes, des imprimantes laser ainsi que des capteurs d’image et la troisième est spécialisée dans la fabrication d’imprimantes laser.
    De son côté, la société Panasonic a suspendu « pour le moment » l’activité de son usine de Qingdao (nord-est de la Chine), après un incendie dont elle n’a pas expliqué la cause. Deux autres sites de Panasonic en Chine ont également été mis provisoirement à l’arrêt.

    Répondre à ce message

  • Tous les endroits où la bourgeoisie peut souffler sur les braises de confrontations entre pays, entre régions, entre religions, entre ethnies, elle le fait !

    Voir le Mali avec l’impérialisme qui a laissé les troupes islamistes venues de Libye envahir tout le nord.

    Voir les affrontements en mer de Chine.

    Voir les menaces de guerre entre Israël et Iran.

    Voir les menaces d’affrontement Corée du sud Corée du nord.

    etc, etc...

    Tout cela n’est relié qu’à un seul fait : le système économique a cessé de fonctionner et les retards apportés à sa chute sont de plus en plus couteux et inefficaces pour faire croire que l’économie marche encore.

    N’oublions pas que la seule petite france gouvernée par la gauche a un Etat qui emprunte vingt deux millions d’euros à l’heure et doit là dessus six millions d’intérêts à l’heure qui se ra joutent mortellement à sa dette. Bien entendu, ce n’est ni à cause des retraités, ni des collectivités locales, ni des médicaments, etc... C’est pour sauver les banques et trusts et intervenir pour sauver les bourses.

    Répondre à ce message

  • Ce type de manifestation présente peut-être une analogie avec le 16 avril 1848 : des manifestations de la réaction pour relever la tête après une révolution, rassembler ses troupes avant d’écraser la classe ouvrière.

    Marx écrivait (cf http://www.marxists.org/francais/ma... ) sur la journée d’action du 17 mars 1848 (la marche du prolétariat) et la journée de la réaction du 16 avril 1848 (la marche de la réaction bourgeoise) :

    Le 17 mars et le 16 avril eurent lieu les premiers combats d’avant-postes de la grande lutte de classes cachée sous les ailes de la République bourgeoise.

    Le 17 mars révéla la situation équivoque du prolétariat qui ne permettait aucun acte décisif. Sa manifestation avait à l’origine pour but de ramener le Gouvernement provisoire dans la voie de la révolution, d’obtenir, selon les circonstances, l’exclusion de ses membres bourgeois, et d’exiger l’ajournement de la date des élections à l’Assemblée nationale et à la garde nationale. Mais le 16 mars, la bourgeoisie, représentée par la garde nationale, fit une démonstration hostile au Gouvernement provisoire. Aux cris de : A bas Ledru-Rollin ! elle marcha sur l’Hôtel de ville. Et le 17 mars, le peuple fut contraint de crier : Vive Ledru-Rollin ! Vive le Gouvernement provisoire ! Il fut contraint de prendre contre la bourgeoisie le parti de la République bourgeoise dont l’existence lui semblait mise en question. Il consolida le gouvernement au lieu de se le soumettre. Le 17 mars tourna au mélodrame, et le prolétariat de Paris ayant exhibé une fois de plus, ce jour-là, son corps gigantesque, la bourgeoisie, au dedans et au dehors du Gouvernement provisoire, n’en fut que plus résolue à le briser.

    Le 16 avril fut un malentendu organisé par le Gouvernement provisoire de connivence avec la bourgeoisie. Les ouvriers s’étaient réunis en nombre au Champ-de-Mars et à l’hippodrome pour préparer les élections de l’état-major de la garde nationale. Tout à coup, se répandit d’un bout à l’autre de Paris, avec la rapidité de l’éclair, le bruit que les ouvriers s’étaient assemblés en armes au Champ-de-Mars sous la direction de Louis Blanc, Blanqui, Cabet et Raspail pour se rendre de là à l’Hôtel de ville, renverser le Gouvernement provisoire et proclamer un gouvernement communiste. On battit la générale. Ledru-Rollin, Marrast, Lamartine se disputèrent plus tard l’honneur de cette initiative ; - en une heure, 100 000 hommes sont sous les armes, l’Hôtel de ville occupé sur tous les points par des gardes nationaux ; dans tout Paris grondent les cris : A bas les communistes ! A bas Louis Blanc, Blanqui, Raspail, Cabet ! une foule de délégations viennent apporter leur hommage au Gouvernement provisoire, toutes prêtes à sauver la patrie et la société. Quand les ouvriers paraissent enfin devant l’Hôtel de ville pour remettre au Gouvernement provisoire une collecte patriotique faite au Champ-de-Mars, ils sont tout étonnés d’apprendre que le Paris bourgeois, dans un simulacre de combat machiné avec la plus grande circonspection, a battu leur ombre. Le terrible attentat du 16 avril fournit le prétexte du rappel de l’armée à Paris - but véritable de la comédie grossièrement montée, ainsi que des manifestations fédéralistes réactionnaires en province.

    Répondre à ce message

  • L’impérialisme américain provoque et celui français également :

    charlie hebdo ou le film islamophobe, ne sont que l’étincelle dans une "forêt" chauffée depuis des années pour tant d’autres raisons que religieuses :

    Par exemple, les actions menées par ben Laden comportent une dimension politique. Le terroriste dénonce les visées hégémoniques des Etats-Unis dans le monde musulman, fustige le soutien de Washington aux régimes tyranniques et condamnent les pressions exercées pour maintenir le pétrole à bas prix. Ben Laden trouve ainsi un écho favorable auprès d’une partie des masses dans certains pays musulmans, qui considère le milliardaire terroriste comme une espèce de Robin des bois. C’est ce que relève dans plusieurs ouvrages Michael Scheuer, un ancien officier de la CIA chargé du dossier ben Laden durant près d’une dizaine d’années et qui remit son tablier en 2004 pour marquer son désaccord avec les méthodes employées par l’administration Bush dans la lutte contre le terrorisme.

    Scheuer explique que ben Laden n’est pas un terroriste aveuglé par le fanatisme religieux qui attaque les Etats-Unis parce que les valeurs occidentales sont contraires à celles de l’islam. Le spécialiste de la CIA précise au contraire que ben Laden mène un djihad défensif en réaction à la politique guerrière menée par Washington dans le monde musulman. C’est n’est pas un islamiste radical qui le dit, ni un militant atteint d’anti-américanisme primaire et encore moins un pourfendeur de l’impérialisme « yankee ». Juste quelqu’un qui connait bien son sujet.

    On ne peut pas non plus soupçonner Scheuer d’être tombé sous l’emprise d’une fascination malsaine pour l’homme qu’il a étudié de nombreuses années : l’officier de la CIA regrette que le président Clinton n’ait pas fait liquider ben Laden dans les années 90, lorsque c’était possible.

    Répondre à ce message

  • L’impérialisme américain a soutenu la mise en place de gouvernements islamistes dans de nombreux pays comme le Pakistan, l’Arabie saoudite, l’Indonésie, la Turquie, l’Afghanistan, l’Irak, l’Egypte et la Libye.

    Les Talibans reviendront sans doute au pouvoir en Afghanistan après 2014, quand les USA quitteront militairement le pays. Les négociations en ce sens sont ouvertes officiellement. C’est ce qu’affirme un rapport publié le 27 septembre par la « Fondation Carnegie pour la paix ». Malgré 130.000 soldats déployés et des sommes colossales dépensées, la guerre d’Afghanistan est une défaite cuisante. Les USA ont prétendu empêcher définitivement les artisans du 11 septembre de gouverner et prétendu aussi que les Talibans faisaient partie des forces qui les avaient attaqué et ils vont signer un accord pour permettre à ces forces de revenir au pouvoir après avoir engouffré des fortunes et des milliers de vies humaines à une guerre qui prétendait seulement les en empêcher !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0