Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Les révolutions du monde arabe - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 03 - HISTORY - HISTOIRE > 3ème chapitre : Révolutions bourgeoises et populaires > Les révolutions du monde arabe

Les révolutions du monde arabe

samedi 10 novembre 2012, par Robert Paris

Les révolutions du monde arabe

531 : Écrasement du mouvement collectiviste de Mazdak en Perse (voir ici)

532 : Révolte à Constantinople : 30000 morts suite à une course de chars (voir ici)

630 : L’avènement de l’Islam et de l’empire arabe est lui-même issu d’une révolution bourgeoise visant à unifier le monde arabe pour permettre le grand développement du commerce et de l’industrie dans toute la Méditerrannée. (voir ici)

Et ce n’est que la première et non la seule. Il y a eu dans le monde arabe de multiples révolutions sociales mettant en branle les opprimés et pas seulement des révolutions de palais ou des guerres entre tyrans, même si bien des révoltes ou révolutions n’ont eu comme résultat final que la mise en place d’une nouvelle dictature ou un massacre.

649 : révolte des Perses

652 : révolte des païens contre les musulmans au Khorassan

652 : révolte des païens contre les musulmans au Tabaristan

654 : révolte des villes de Sogdiane

654 : révolte du Khorassan

672 : révolte de Balk en Sogdiane ; répression

672  : Ziyad exécute 7000 kharidjites en un an

683 : Soulèvement des berbères contre la domination arabe

684-686 : Révolte d’esclaves à Koufa

685-699 : révolte kharidjite en Iran et en Irak contre les Omeyyades.

685 : répression des soulèvements chiites

690  : Le premier grand soulèvement d’esclaves et d’ouvriers agricoles arabes est écrasé.

696  : révolte d’esclaves en Irak

703 : Les arabes écrasent une révolte berbère dirigée par Kahina

740-742 : Écrasement d’une révolte berbère par les arabes en Espagne et au Maroc

740 : révolte zaïdite contre les Omeyyades.

740-743 : révolte berbère dans le Maghreb contre les Omeyyades.

744 : Échec de révoltes contre les arabes en Syrie et en Mésopotamie

747-750 : renversement de la dynastie omeyyade par les Abbassides révoltés.

750  : révolution victorieuse menée contre les Omeyyades et qui a mis en place les Abassides (voir ici)

757 : Soulèvement victorieux des Berbères contre la domination arabe

775-777 : révolution communiste et antireligieuse des Zendjs en Arabie qui est écrasée (voir ici)

814 : Al-Hakam Ier écrase une révolte des musulmans espagnols à al-Ribad, sur la rive sud du Guadalquivir.

817-837 : révoltes des Iraniens khurramites conduite par Babak Khorramdin.

824-836 : révolte des troupes arabes de Tunisie contre les Aghlabides, qui n’est matée qu’avec l’aide des Berbères.

863 : sous les Abassides, une campagne en Arménie a été un sévère échec : deux troupes d’environ 3 000 hommes ont été tuées. Le peuple de Bagdad se souleva contre les Turcs appelant à la guerre sainte. Les portes des prisons ont été brisées. (voir ici)

864  : Quarmat était un chef révolutionnaire arabe. Il fonda dans les mines du Golfe Persique, un mouvement qui se propagea dans l’Asie Antérieure, en Afrique du Nord et en Arabie. Il préconisait une vie fraternelle, selon des principes collectivistes. Il s’empara du pouvoir dans de vastes régions de l’Arabie. Il périt assassiné dans son combat libérateur.

822-883 : Ibn Mahomet était un chef révolutionnaire arabe. Il réclama la suppression des barrières de classe et l’égalité de tous les hommes (y compris sans égard à la couleur de leur peau). Ibn Mahomet était un esclave blanc qui fraternisa avec les esclaves noirs (« les noirs de Zanzibar ») et mena avec eux une révolte victorieuse. Il fonda au cÏur de l’Empire Arabe un état communiste et le défendit pendant douze ans. Une grande partie de l’armée, envoyée contre lui, ayant embrassée sa cause.

869-883 : Des esclaves noirs de l’Empire Arabe, rassemblés par Ibn Mohamed, luttent victorieusement contre leurs oppresseurs. Ils s’emparent de la ville de Bassorah (Basra), dans le Golfe Persique (Irak actuel) en 871. Ces esclaves y fondent un état communiste. Avec l’aide d’ouvriers et de pâtres, ils étendent leur pouvoir sur un large secteur de la Mésopotamie (Irak). Mais, ils sont finalement écrasés par les armées arabes unies.

884 : Omar Ben Hafsun conduit une révolte contre les Omeyyades dans le sud de l’Espagne.

902 : révolte des Qarmates (voir ici)

Des ouvriers, des pâtres et des esclaves se révoltent dans de nombreuses régions de l’Empire Arabe pour instaurer un régime communiste. Ils s’emparent des idées de Qarmat (ou Qermat) qui avait fondé, en 890, en Mésopotamie, une communauté politique et religieuse, les Qarmates. Partie des régions pauvres du Golfe Persique, la révolution triomphe dans l’Arabie Orientale et gagne de grandes parties de la Syrie, de la Mésopotamie et de l’Inde Septentrionale. Elle permet, en 899, aux Qarmates de fonder un état autonome à Ahsa, sur le Golfe Persique. Après la mort de Qarmat, la révolution est détournée par des dirigeants ambitieux (dont Al-Mahdi, qui fondera sa propre dynastie, les Fatimides, en Afrique du Nord) et des fanatiques religieux. Le mouvement s’effondre après avoir conquis La Mecque et transféré la « Pierre Noire » sacrée dans la capitale des Qarmates à Ahsa.

943-947 : révolte organisée par le berbère kharidjite Abu Yazid contre les Fatimides.

950 : révolution des esclaves noirs Zanj d’Irak (voir ici)

1125 : les Almohades commencent une rébellion dans les montagnes de l’Atlas

1250 : les Mamelouks tuent le dernier sultan de la dynastie des Ayyoubides et fondent la dynastie des Baharites.

1331 : Au Maroc, révoltes populaires (des difficultés dans le Rif, à Ceuta et Tanger se surajoutèrent au climat insurrectionnel croissant à Marrakech et dans le Souss)

1501-1509 : Ismail Ier fonde la dynastie des Séfévides en Azerbaïdjan et en Iran, et joue également un rôle clé dans le soulèvement de la branche des Douze du chiisme dans ces deux régions jusqu’alors dominées par l’ismaélisme et le sunnisme.

1519-1610 : révoltes Jetali en Anatolie contre l’autorité de l’Empire ottoman.

1900-1919 : multiples révolutions populaires et nationales contre l’empire ottoman qui répond par des massacres

1936-1939  : révolte arabe (voir ici)

2010-2011 : printemps arabe (voir ici )

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0