Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Quelle épistémologie de la physique contemporaine ? - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 01 - PHILOSOPHIE - PHILOSOPHY > Chapter 02 : Is matter a suject of philosophy ? Matière à philosopher (...) > Quelle épistémologie de la physique contemporaine ?

Quelle épistémologie de la physique contemporaine ?

samedi 17 octobre 2015, par Robert Paris

Quelle épistémologie de la physique contemporaine ?

Faut-il une philosophie en sciences ?

Qu’est-ce que l’épistémologie ?

Une nouvelle révolution de la connaissance en physique

Physique quantique et Philosophie

Pour une philosophie des sciences

Plusieurs articles sur la philosophie des sciences physiques

Introduction à l’épistémologie des sciences

Épistémologie des sciences

Encore sur la philosophie des sciences

Le rasoir d’Occam

Quels critères de rationalité de la pensée scientifique

La connaissance scientifique

La conception de Karl Popper

La science, ce sont seulement des faits ?

Prouvez-moi que la science n’est pas qu’expérience, mesure et calcul et qu’elle est d’abord philosophie

Encore sur l’épistémologie et sciences

L’épistémologie historique de Gaston Bachelard

Introduction à l’épistémologie

Eléments d’épistémologie

Essai d’épistémologie réalite

Pourquoi la physique quantique nous pose autant de problèmes philosophiques ?

Epistémologie et Philosophie des sciences

Dialectique de la matière

Epistémologie scientifique des Lumières

Philosophie et Théorie Physique chez Eddington

Sciences et épistémologie selon Berkeley

Philosopphie de la matière et du matérialisme

Epistémologie du savoir scientifique

Philosophie dialectique et sciences physiques

Qu’est-ce que le matérialisme (en philosophie) ?

Epistémologie des sciences

Relativité et quantique, ruptures épistémologiques

Le concept de réalité en physique

Le positivisme et la physique

L’empirisme

Le matérialisme

Relativité et dialectique

Kant et la physique quantique

Qu’est-ce qu’un paradigme scientifique et quelles images ces paradigmes nous donnent du monde ?

Les révolutions dans le processus de la science

La pensée scientifique est une pensée révolutionnaire

Existe-t-il une science d’amateurs éclairés en dehors de l’institution scientifique universitaire et institutionnelle ?

Épistémologie de la Physique

Quelques ouvrages

Einstein philosophe

La philosophie de l’école de Copenhague de la physique quantique

Michel Paty, Une épistémologie des sciences

La physique de la matière et la philosophie dialectique

La physique, un débat philosophique permanent

Qu’est-ce qu’un paradigme scientifique ?

Une manière de nous interroger sur ce que nous apprend la physique quantique

Comment interpréter la physique quantique, d’parès Etienne Klein

Comprenons-nous vraiment la mécanique quantique ?

Un exposé sur la physique quantique

Un deuxième exposé de physique quantique

Les paradoxes de la physique

Les "mystères" de la physique ne peuvent être interprétés que comme des manifestations de la discontinuité du vide quantique, milieu qui, loin d’être vide, est le véritable siège de la matière

Le point de vue de Michel Paty

La physique quantique nous condamne-t-elle à ne pas décrire du tout la réalité sous-jacente aux lois de la physique ?

4 Messages de forum

  • « La philosophie est présente dans la physique. Et la réciproque est vraie. »

    Le physicien Gilles Cohen-Tannoudji, dans « La Matière-Espace-Temps »

    Répondre à ce message

  • Certains auteurs disent que sur la physique quantique, on ne peut en parler que par des équations ! Rien à en comprendre pour des non spécialistes et sans un haut niveau en mathématiques ? C’est complètement hermétique ? Tout faux !

    Répondre à ce message

  • Bachelard dans « Le Nouvel Esprit scientifique » :

    « Quand il se présente à la culture scientifique, l’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l’âge de ses préjugés. Accéder à la science, c’est spirituellement rajeunir, c’est accepter une mutation brusque qui doit contredire un passé. La science, dans son besoin d’achèvement comme dans son principe, s’oppose absolument à l’opinion. S’il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l’opinion, c’est pour d’autres raisons que celles qui fondent l’opinion ; de sorte que l’opinion a, en droit, toujours tort. L’opinion pense mal ; elle ne pense pas ; elle traduit des besoins en connaissances ! En désignant les objets par leur utilité, elle s’interdit de les connaître. On ne peut rien fonder sur l’opinion : il faut d’abord la détruire. Elle est le premier obstacle à surmonter. (…) Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu’on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d’eux-mêmes. C’est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S’il n’y a pas eu de question, il ne peut y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit. »

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0