Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
La liaison des gilets jaunes et des salariés des entreprises - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 10- SYNDICALISME ET AUTO-ORGANISATION DES TRAVAILLEURS - SYNDICALISM AND (...) > La liaison des gilets jaunes et des salariés des entreprises

La liaison des gilets jaunes et des salariés des entreprises

mercredi 16 janvier 2019

La liaison des gilets jaunes et des salariés des entreprises

Les gilets jaunes sont parvenus à lier leur mouvement à de nombreuses grèves :

Castorama de Lille

Acierie SAM à Neuves-Maisons

Carrefour de Toulouse

Très proches socialement des gilets jaunes, les "blouses bleues", des agents d’entretien ou d’accueil des écoles, des Atsem des cantines, des crèches qui sont très majoritairement des femmes, sont entrés en lutte contre les salaires misérables, les conditions de travail lamentables, des horaires pénibles, des contrats douteux. Pour le moment le mouvement est massif mais localisé, à Marseille, Montpellier, Aix en Provence, ponctuellement à Grenoble et de manière plus dispersée dans le pays.

Blanchisserie du groupe Nehs de Colmar

Le dépôt pétrolier de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône

Amazon de Bouc-Bel-Air

Centrale de charbon de Cordemais, en Loire-Atlantique

Amazon de Lauwin-Park

Sud Service à Nîmes

Les gilets jaunes inspirent d’autres mouvements de salariés comme à Vallourec Aulnoye-Aymeries

Ou encore à la Centrale nucléaire de Flamanville

Les gilets jaunes bloquent les banques à Carcassonne, Angoulême, Romilly-sur-seine, Rennes, Ribérac, La Roche-sur-Yon, Serres-Castet, Rouen, etc, etc.

Les gilets jaunes bloquent les impôts à la source à Aix, Challans, Vichy, Ecuires, Poitiers, Cahors, Montmirail, Pamiers, Sète, Alès, Granville, etc… Les gilets jaunes s’adressent aux travailleurs des entreprises, y diffusent des tracts, les bloquent éventuellement. Ils appellent les salariés à les rejoindre. Et ils le font sans pactiser avec les appareils bureaucratiques des syndicats, tout en gagnant bien des militants syndicalistes.

Ils entraînent progressivement la classe ouvrière sans transformer leur mode d’action, sans s’adapter aux méthodes réformistes des bureaucraties syndicales. Celles-ci sont toujours aussi réticentes ou aussi hostiles aux gilets jaunes. On l’a vu avec Martinez ou Berger qui continuent à déclarer qu’ils ne souhaitent pas rejoindre le mouvement. Cela n’étonne que ceux qui avaient encore des illusions dans ces « corps intermédiaires », ces organisations tampons entre le monde du travail et celui du capital, ces véritables institutions de la grande bourgeoisie au sein de la classe ouvrière.

1 Message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0