Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Les fake news du pouvoir contre les Gilets jaunes - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE "LA VOIX DES TRAVAILLEURS" - > Les fake news du pouvoir contre les Gilets jaunes

Les fake news du pouvoir contre les Gilets jaunes

vendredi 15 février 2019, par Robert Paris

Les fake news du pouvoir contre les Gilets jaunes

La première chose à se demander c’est : qui colporte des « fake news » contre les Gilets jaunes. Ceux qui disent que les gilets jaunes sont des extrémistes de droite ou des fascistes ! Ceux qui disent que les gilets jaunes sont des gens qui veulent du fric sans travailler sont ceux qui prétendent que les travailleurs et les chômeurs ne sont que des fainéants. Ceux qui affirment que l’aide sociale coûte un pognon dingue n’ont jamais levé le petit doigt pour que Ghosn, PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, arrête de voler l’argent de l’entreprise en même temps que l’argent de l’Etat et ce n’est qu’un exemple. Ces gens-là, du pouvoir et de la finance, ont distribué des sommes colossales d’argent public à des trusts comme General Electric ou Peugeot pour qu’ils créent des milliers d’emplois et ils en ont détruit des milliers ! Ceux qui disent que les casseurs doivent payer ont cassé des vies, tué les enfants élevés au Lactalis, tué les malades soignés à coups de médicaments mortels, détruit des régions entières en fermant les entreprises, et n’ont rien payé, n’ont rien remboursé des aides publiques reçues ! Ils ont cassé des vies en licenciant, en supprimant des contrats aidés, en coupant les aides aux associations sociales, en détruisant l’hôpital public et tous les services publics. Les dettes publiques, ils les ont accrues en supprimant l’ISF, en mettant en place les crédits d’impôts aux capitalistes et en les rendant permanents, en distribuant des dizaines de milliards aux trusts et aux banques sous prétexte de sauver l’économie ! Aucun d’entre eux n’a proposé le millième de ces sommes pour sauver les salariés, les petits patrons pris à la gorge, les chômeurs, les femmes seules, les retraités !! Oui, ces gens-là, qui ne sont que moins d’un pourcent de la population, qui détiennent à la fois l’essentiel des richesses, l’essentiel des moyens de communications, la totalité des médias, la mainmise sur le pouvoir d’Etat et sur les partis politiciens, la mainmise sur toutes les institutions, y compris les bureaucraties syndicales, ce sont ces gens-là qui se sentent menacés par le mouvement des gilets jaunes et qui ont tout fait pour le discréditer en diffusant sur eux de fausses informations.

Et, malgré ce déchainement médiatique contre les gilets jaunes, après bientôt trois mois de lutte, c’est encore 64% de l’ensemble de la population qui soutient les gilets jaunes et 75% des ouvriers. « Vous n’êtes pas le peuple » prétend pourtant le président qui estime qu’avec moins de la moitié des opinions favorables, même à son plus haut de crédit, il le représente, lui !

Cependant, il a un argument fort, ce président : lui, il a été élu ! Mais, quand cela lui chante, ce même président français décrète que le président élu d’un pays n’est pas le bon et doit être renversé. Macron n’a-t-il pas décrété que le président élu du Venezuela, Maduro, n’était pas légitime ? N’a-t-il pas affirmé que le président élu de l’Italie ne l’était pas non plus. N’a-t-il pas affirmé encore la même chose en ce qui concerne les présidents turc, zaïrois, nigérien ou syrien ? Quand cela leur chante, les présidents français s’assoient tranquillement sur leur fameuse légitimité électorale, sur la souveraineté de chaque peuple. Pas gêné par contre le Macron de cultiver son amitié avec le dictateur sanglant d’Arabie saoudite ou avec le général dictateur sanglant d’Egypte, afin que sa coûteuse femme aille se promener avec ses baskets en or à 920€ !!! Il « nous coûte un pognon dingue » le président, ses ministres, ses sous-ministres, ses hauts fonctionnaires, ses hautes autorités des hautes institutions, ses PDG des entreprises publiques, mixtes, privé-public, et plus encore ses guerres. Et ce sont ces gens-là qui disent que les pauvres « nous coûtent un pognon dingue » avec des aides sociales diminuées sans cesse comme de l’hôpital, de la santé !!!

Oui, c’est une fake new du pouvoir des milliardaires de dire que les gilets jaunes sont des gens qui ne veulent pas travailler et qui veulent gagner du pognon sur le dos des impôts publics ! Ah oui, les femmes qui éduquent seules un enfant, qui ne parviennent pas à joindre les deux bouts avec 1200€ et même moins, ceux qui ont des boulots précaires, des emplois à temps partiel, des travaux salissants et crevants mais mal payés, ils ne veulent pas travailler. Ce sont des fainéants, dit le président et ses sbires !!! Les mêmes ont dit que les cheminots, les enseignants, les infirmières, les aides soignantes, les fonctionnaires, les ouvriers seraient des fainéants. Ils ont dit que les chômeurs « n’ont qu’à traverser la rue » pour trouver un emploi.

Ils ont dit, entre autres mensonges, que le mouvement des gilets jaunes était un mouvement de petits bourgeois aigris ! Manque de chance : il apparaît aujourd’hui que les gilets jaunes sont soutenus d’abord par les travailleurs avec 75% d’opinions favorables parmi les ouvriers. Il apparaît que plus les gens sont pauvres, plus ils sont favorables aux gilets jaunes. Plus ils sont exploités et opprimés, plus ils y participent même, avec notamment les retraités pris qui n’ont pas de quoi vivre, même après toute une vie de travail ! Ah, ils voudraient pouvoir manger et être retraités, ah les fainéants !!! Oui, c’est cela les fake news du pouvoir des milliardaires. Regardez Ghosn, il vient d’obtenir encore des millions de Renault pour s’en retirer. Ils ont des retraites de dizaines et centaines de millions ces gens qui calomnient les pauvres, les travailleurs, les chômeurs !

Présenter les gilets jaunes comme des casseurs, voilà une information ? Vous l’avez vu de vos propres yeux à la télé, dans les journaux et les radios ? Mais vous avez vu ce que l’on veut bien que vous voyez ! Qui a montré dans les grands médias les films des amateurs, des spectateurs, des acteurs des événements, ceux qui circulent sur internet ? Il y a des centaines de films qui montrent ce que la télé et les grands médias ne disent pas : des policiers qui ont organisé des casses, des policiers qui ont créé des incidents violents pour les présenter à des journalistes véreux, des policiers qui ont violenté des manifestants pacifiques et qui ne sont jamais montrés au grand public.

Quand le fameux « boxeur » a été pris en train de taper un flic, qui a montré la scène qui précédait dans laquelle ce flic violentait outrageusement des femmes manifestantes pacifiques ? Quand un manifestant à eu l’œil arraché par un flash-ball de guerre des forces de répression, comme par hasard les caméras des forces de l’ordre ne se sont plus « révélées exploitables ». Mais ils n’en ont pas communiqué les images à la justice pour qu’elle juge. Le boxeur a été jugé coupable, pas le commissaire de police filmé par des amateurs à cogner des manifestants pacifiques !!!

Oui, c’est un vaste mensonge de prétendre que les violences policières s’expliqueraient pas la violence des manifestants gilets jaunes, que les blessés ne seraient que des casseurs, que les policiers ne feraient que se défendre, que les grenades de désenclavement ne serviraient que lorsque les policiers sont attaqués ou encerclés, que les charges policières ne frappent jamais des manifestants pacifiques ! C’est la plus grosse fake new que l’on ait entendu dans ce pays depuis longtemps car il y a belle lurette que l’on n’a pas vu une telle violence de la répression et elle n’est nullement justifiée par le niveau de colère des gilets jaunes ni par les actions violentes des casseurs. Bien des fois, les policiers ont laissé les casseurs agir, ne s’en prenant qu’aux manifestants ! Loin d’interdire les manifestations aux casseurs, c’est aux manifestants pacifiques que le gouvernement a demandé de ne pas descendre dans les rues !

La prétendue « loi anti-casseurs », voilà encore un beau mensonge puisqu’il ne s’agit absolument pas de punir des casseurs mais d’accuser des personnes sans qu’elles aient cassé quoique ce soit, simplement parce qu’elles ont un ami soupçonné de vouloir participer à l’organisation d’une manifestation non autorisée, parce qu’elles ont porté un casque, ou une protection contre les gazages massifs des forces de répression ! Il suffit d’avoir une cagoule sur la tête pour être arrêté !

Car le plus gros mensonge dans tout cela, c’est de prétendre que ce serait la seule violence des manifestants qui gênerait le pouvoir ! En effet, la principale préoccupation des gouvernants et de leurs forces de répression n’a pas concerné les manifestations mais les ronds-points, et pas seulement les blocages, mais le fait que les gilets jaunes se réunissent dans ces fameux ronds-points ! Ils ont fait évacuer par la force les gilets jaunes de tous les ronds-points, y compris là où ils ne bloquaient rien mais se retrouvaient régulièrement pour se regrouper, se structurer, s’organiser.

La principale fake new du pouvoir, c’est que ce qui gênait le pouvoir, c’étaient aussi les blocages de l’économie. Les syndicats ont bien des fois prétendu bloquer l’économie, bloquer par exemple les trains, ou les centrales ou les raffineries et cela n’a jamais fait peur aux classes possédantes et à leurs gouvernants. Non ! Ce qui fait peur au pouvoir des milliardaires, c’est justement que les exploités et les opprimés s’unissent et s’organisent par eux-mêmes !!! Maintenant qu’ils ne peuvent plus le faire aux ronds-points, ils cherchent des salles, des lieux de réunion, pour simplement débattre entre eux et le pouvoir fait des pieds et des mains pour les empêcher de se réunir, en faisant pression sur les propriétaires des salles. Il veut le « grand débat » ce pouvoir « démocratique », « élu », mais pas celui des gilets jaunes, pas celui des plus démunis !!! Ceux-là ne doivent que se taire et subir !!!

Les syndicats ont eux aussi répandu des mensonges sur les gilets jaunes. Ainsi, quand Martinez, dirigeant de la CGT, dit-il la vérité ? Est-ce quand il affirmait que les gilets jaunes étaient manipulés par l’extrême droite, qu’ils étaient racistes, qu’ils étaient fascistes, que lutter contre l’impôt c’est de la démagogie, etc, ou est-ce maintenant lorsqu’il affirme que : « Il y avait beaucoup de gilets jaunes à la journée d’action de la CGT. Les revendications communes, on les a : elles sont sociales. A part la couleur des gilets, je ne vois pas beaucoup de différences » !!!

Et ment-il, ce président qui affirme, « si être gilet jaune, c’est vouloir que travailler permette de gagner plus, alors je suis un gilet jaune » !! Mais le même bloque les salaires des infirmières, des aides soignantes, des employés de l’hôpital public, pour ne prendre qu’un exemple de salariés qui travaillent dur et sont mal payés !!!

L’intérêt des travailleurs, c’est de saisir cette occasion historique : pour la première fois depuis longtemps, les exploités s’organisent eux-mêmes, ne sont manipulés par personne, ne se mettent sous la coupe d’aucune institution liée au pouvoir des milliardaires ! C’est le moment de nous organiser en comités dans les entreprises, de remettre en question, comme le font les gilets jaunes, non seulement le niveau des salaires, des retraites, des pensions, des aides sociales, mais tout le mode d’organisation économique, social et politique ! Tout est à nous, rien n’appartient aux milliardaires, ni les richesses, ni le pouvoir ! Tout ce qu’ils ont, ils nous l’ont volé !

4 Messages de forum

  • Avec sa prétendue réforme de l’Education, Blanquer ouvre un énorme marché à l’éducation privée et aux pédagogies alternatives marchandes…

    Prochaine étape : les enseignants rejoignent les gilets jaunes ?!!!

    Répondre à ce message

  • Toute la presse bourgeoise emboite le pas au pouvoir qui accuse les gilets jaunes, et même les pauvres en général, d’antisémitisme, de fascisme !!!

    Une belle manière à la fois de discréditer les opprimés et leur lutte et de tenter de crédibiliser auprès d’eux l’antisémitisme et le fascisme !!!

    Répondre à ce message

  • Les vraies fake news sont les tromperies historiques de la bourgeoisie et de l’Etat :

    Imprévisibles ? Les crises mondiales, les guerres mondiales, les fascismes ? Le terrorisme ?

    De la crise au World Trade Center à la guerre d’Afghanistan
    « Tous Charlie » mais pas « tous Hyper casher » et surtout pas « tous Falloudja » ni « tous Gaza »

    Pour le « monde libre » mais pour Staline-Mao et Pol Pot

    La révolution sociale, c’est dépassé ; le capitalisme, horizon indépassable ?

    Marx et la lutte des classes, c’est dépassé ?

    Le capitalisme ne connaitra plus de crises, disait-on dans les années 60

    La chute du mur de Berlin, c’est la liberté

    L’humanité au bord du gouffre : faut-il « avancer » avec les réformistes ou faire un bond en avant avec les révolutionnaires ?

    Répondre à ce message

  • Il y a une justice en France ? Fake New !!!

    "Attaque" "invasion des Gilets jaunes" à la Pitié-Salpêtrière : la justice ne considère pas ces propos de Castaner comme une "fake news" !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0