Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Le programme du Front de Gauche, du Parti de gauche de Mélenchon et du PCF - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 06- REVOLUTIONNARY POLITICS - POLITIQUE REVOLUTIONNAIRE > 4- Ce qu’est le socialisme et ce qu’il n’est pas > Le programme du Front de Gauche, du Parti de gauche de Mélenchon et du (...)

Le programme du Front de Gauche, du Parti de gauche de Mélenchon et du PCF

samedi 9 juin 2012, par Robert Paris

Voici le programme électoral du Front de gauche. Nous ne sommes d’accord sur aucun de ses points. Tous servent à semer des illusions mortelles :

- sur l’Etat de la bourgeoisie appelé république

- sur l’état de l’économie capitaliste mondiale qu’il suffirait de réformer

- sur l’avenir de la société bourgeoisie qu’il faut prétendument améliorer

- sur le rôle des "citoyens" qui efface celui des travailleurs et les clivages de classe

- sur la manière électorale de changer la société

- sur les institutions bourgeoises qui pourraient soi-disant être transformées par elles- mêmes !!!

Ils cachent dans leur soi-disant "prise du pouvoir" par le peuple que c’est du peuple travailleur qu’il s’agit et qu’il va devoir détruire de fond en comble l’Etat bourgeois et virer le capitalisme et pas l’une de ses formes....

Prendre le pouvoir pour une classe opprimée, c’est l’enlever à la classe exploiteuse en supprimant les forces armées, en cassant la nation bourgeoise.

Mélenchon est tellement nationaliste que non seulement il n’a nullement l’intention de casser l’Etat bourgeois, n’a aucun regret d’y avoir participé comme ministre mais va le défendre jusque dans les colonies françaises dont il ne souhaite nullement la libération du joug colonial comme les Antilles, la Nouvelle Calédonie et la Réunion !!

La seule prise du pouvoir par le peuple serait le fait des conseils ouvriers que Mélenchon et le PCF ne défendent nullement...

Quant à l’auto-organisation des luttes ouvrières, il ne fait pas partie du programme non plus puisque ces groupes visent au contrôle des luttes par les dirigeants nationaux des appareils syndicaux du type de celle qui s’est produite pour la lutte des retraites avec le succès que l’on connait...

Alors, prolétaires communistes et militants, prenez le pouvoir sans le Front de Gauche !

Citons les :

Il nous faut maintenant une Assemblée Nationale vraiment de Gauche

Prenez le pouvoir dans les institutions !

Aujourd’hui, le citoyen se sent éloigné du pouvoir, il souhaiterait être mieux représenté, voir ses aspirations mieux satisfaites, avoir des élus ne faisant pas carrière dans la politique et voir l’intérêt général primer sur l’intérêt particulier.

Il faut faire une véritable révolution citoyenne qui nous mènera jusqu’à une 6e République.

Prenez le pouvoir sur les grands services publics !

S’ils sont publics, c’est qu’ils nous appartiennent ! Ils doivent être gérés sous contrôle citoyen. Les gouvernements précédents les ont vendus aux entreprises du CAC 40. Les députés du Front de Gauche exigeront de reprendre le pouvoir sur l’énergie, les télécommunications, les transports, le logement, l’eau...

Prenez le pouvoir sur la finance !

À l’Assemblée Nationale, Christian Gauthier, avec le Front de Gauche, exigera un moratoire sur les dettes publiques et refusera de payer les dettes illégitimes. Une réforme de la fiscalité obligera les plus riches à contribuer en fonction de leurs capacités aux besoins de la collectivité.

Prenez le pouvoir en Europe !

Les députés du Front de Gauche refuseront les traités européens qui nous entraînent vers toujours plus d’austérité (baisses de salaires, des retraites, etc.) pour le plus grand nombre. Ils désobéiront aux directives qui cassent les services publics et imposent la concurrence « libre et non faussée ».

Prenez le pouvoir contre la pauvreté !

Notre pays n’a jamais été aussi riche. Nous produisons plus de 2 000 milliards d’euros par an. Où passent-ils ? La revalorisation du Smic à 1700 euros brut contre 1 393,82 euros actuellement, est un premier acte de justice sociale. C’est pourquoi Christian Gauthier se prononcera également pour une revalorisation globale des salaires, des indemnités de chômage, des pensions de retraite et des minima sociaux. Un nouveau partage des richesses s’impose.

Prenez le pouvoir sur l’emploi

Le chômage n’est pas une fatalité. Des mesures peuvent être rapidement mises en œuvre pour limiter le recours aux contrats à durée déterminée et aux missions d’intérim dans les entreprises, pour s’opposer aux licenciements, pour titulariser tous les précaires de la fonction publique. Les élus du Front de Gauche s’opposeront aux délocalisations, aux CDD généralisés, et soutiendront la reprise des entreprises par leurs salariés, la création de coopératives...

Prenez le pouvoir sur l’éducation de vos enfants

Les élus du Front de Gauche exigeront un grand service public de l’éducation, un plan de recrutement et de formation des enseignants. Ils garantiront le droit à l’école dès deux ans, la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans et un accès égal à l’enseignement supérieur pour tous les jeunes.

Prenez le pouvoir sur l’avenir de la planète

Nous le savons, le réchauffement climatique, la destruction de la biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles sont le résultat des logiques capitalistes de profit à court terme. Les élus du Front de Gauche engageront la planification écologique pour produire autrement et reprendre le pouvoir sur notre avenir.

Prenez le pouvoir dans la cité

La commune est la base de la démocratie. C’est à ce niveau que l’apprentissage citoyen est le plus aisé. Il est nécessaire que tous les citoyens volontaires participent aux décisions qui les concernent. Christian Gauthier exigera le recours au référendum décisionnel pour les questions importantes telles que l’urbanisme, la politique environnementale locale, la fusion de communes ou les grands équipements intercommunaux.

Prenez le pouvoir sur les services publics de proximité

Les élus du Front de Gauche, refuseront la fermeture des hôpitaux de proximité, des bureaux de poste, des classes primaires... Les services publics sont indispensables à l’égalité d’accès quelles que soient les conditions géographiques, sociales, économiques ou culturelles.

Prenez le pouvoir sur votre alimentation

Les députés du Front de Gauche agiront pour une politique agricole visant à satisfaire les besoins alimentaires en France et dans le monde. Ils mettront en œuvre un plan de transition écologique de l’agriculture, soutiendront les petites exploitations et les productions paysannes de proximité, obligeront les grandes surfaces à rémunérer les producteurs au juste prix.

Un député Front de Gauche dans la circonscription, c’est l’assurance d’une vraie politique de gauche

Sarkozy battu, c’est le moment de mettre la République, le social et l’écologie au centre d’une politique au service de « l’humain d’abord ». Encore faut-il pour cela élire des députés combatifs, relais des luttes sociales, qui n’auront de cesse de proposer et voter des lois de progrès social.

Le programme du Front de Gauche est le seul programme qui contient des propositions concrètes (voir dans ce document), le seul programme cohérent qui remette en cause les traités européens, respectant en cela le « NON » des Français au Traité constitutionnel européen en2005.

Les députés Front de Gauche interviendront rapidement pour supprimer la hausse de la TVA de t’ex-président Sarkozy et de ses soutiens de droite. Ils exigeront un large débat démocratique sur la politique énergétique et un référendum sur le nucléaire. Enfin, ils proposeront des mesures d’urgence sociale dans les domaines de l’emploi, la santé, l’éducation, la fiscalité.

D’autres candidats dans la circonscription ont fait le choix, comme la députée sortante Françoise Guégot, de soutenir Nicolas Sarkozy dans sa politique de régression sociale. L’extrême droite n’a d’autre solution que la haine qui divise les travailleurs. Enfin, Europe Ecologie Les Verts et le PS, alliés dans cette circonscription, sont pourtant en désaccord sur bien des points, à commencer par l’avenir de l’EPR de Penly (nouveau réacteur nucléaire) ou les transports. Comment feraient-ils à l’Assemblée s’ils étaient élus ?

Ceux qui se sont battus pour le maintien de la retraite à 60 ans, ceux qui s’étaient opposés à une Europe de la concurrence libre et non faussée, ceux qui veulent développer une agriculture de proximité, ceux qui en ont assez du chômage et de la précarité, après avoir chassé Sarkozy, doivent s’assurer que la politique menée sera conforme à leurs espérances et aux luttes syndicales menées ces derniers mois.

Pour cela, il n’y a qu’un choix cohérent à gauche dans la circonscription : le 10 juin, donnons-nous une « assurance de gauche » à l’Assemblée nationale. Votons pour le candidat Front de Gauche.

la suite

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0