Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Le patriotisme économique, une solution ou un poison ? - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE "LA VOIX DES TRAVAILLEURS" - > Le patriotisme économique, une solution ou un poison ?

Le patriotisme économique, une solution ou un poison ?

mardi 13 décembre 2011, par Robert Paris

LA VOIX DES TRAVAILLEURS

« Travailleurs de tous les pays unissez-vous »

Karl Marx

Le patriotisme économique, une solution ou un poison ?

Sarkozy se promène partout et propose aux ouvriers sa potion magique : « produire en France ». Que dit Hollande ? En visite mercredi dans deux usines du Creusot, François Hollande a décliné le troisième volet de son pacte avec la nation, après l’éducation et la fiscalité : le pacte productif pour la France ; « Je veux faire de la réindustrialisation une priorité. » Slogan pour l’illustrer : « le patriotisme industriel ». Que disent Bayrou, De Villepin, Le Pen ou Mélenchon ? Rien d’autre ! Que le "made in France" ! Ou, ce qui n’est pas bien différent, le nationalisme européen et généralement les deux ! La France, la France et encore la France ! En tout, cas l’enfermement dans des frontières soi-disant protectrices !!! Tous lepénistes en somme dirait Marine ou tous menteurs et démagogues, dirions-nous...

Il faut que les patrons français embauchent en France et que les autres… licencient en France... Donc on suggère à Toyota, Ford et autres patrons "étrangers", ou qui ne sont pas nationaux, de fermer leurs usines en France. Du moins, c’est ce qui serait logique !!! De même, les capitaux français doivent investir en France, donc les capitaux étrangers doivent s’en retirer. La France étant à plus de 70% à investissement étrangers doit voir au moins 70% de ses emplois disparaître… Merci pour la belle solution à la crise que voilà…

De la part des politiciens, ce n’est bien entendu que de la pure propagande et ils n’ont nullement l’intention de faire quoique ce soit de tel. C’est juste une manière d’empatouiller les travailleurs dans le nationalisme. Et les syndicats emboîtent le pas. Les syndicats français défendent les travailleurs français et les syndicats allemands défendent les travailleurs allemands. Chacun propose les licenciements pour les autres. Personne ne propose de se battre ensemble contre les licenciements et contre le patron ! Ok pour des suppressions d’emplois à Areva, mais seulement à l’étranger disent à demi mots les syndicats français. Il en va de même avec les syndicats de PSA… Eh bien ! Mais allons-y ! Battons-nous de manière économique contre les salariés du pays d’à côté. C’est une très bonne entrée en matières pour, demain, nous battre les armes à la main contre ces salauds d’Allemands qui nous auront pris nos emplois ! Baratin ! Les emplois qui sont massivement perdus partout dans le monde ne le sont pas du fait de la concurrence. C’est avoir une guerre de retard : la concurrence joue en période de croissance, pas pendant celle de l’effondrement.

Bien sûr que les emplois chutent en France. Les trusts suppriment tous les jours des emplois. Les banques aussi. Les assurances aussi. Les entreprises petites et moyennes aussi. L’Etat aussi.

Mais ces emplois ne se retrouvent nulle part et pas à l’étranger en tout cas puisque dans le monde entier, l’économie se met progressivement en panne. La Chine elle-même est touchée par le recul mondial…

En annonçant la montée des nationalismes, des protectionnismes, de la xénophobie, on propose aux travailleurs d’aller vers le fascisme et la guerre. On a déjà donné !!!

Non ! Les suppressions d’emploi, c’est la guerre de classe que mènent, à l’échelle mondiale, les capitalistes contre les travailleurs. Ces deux classes sont sans frontières. Ces deux classes ont des perspectives diamétralement opposées. Ces deux classes peuvent diriger la société dans des directions incompatibles. Tout l’objectif des prétendues solutions avancées actuellement est de faire croire que l’on assiste à une lutte des régions, des nations, des Etats.

Non ! C’est une lutte de classe.

Pour le moment, la classe capitaliste aux manettes nous déclare la guerre. Il faut relever le défi !

Guerre à la classe capitaliste à l’échelle mondiale !!

Et, pour cela, commençons par unir par delà les frontières…

Quant aux politiciens, de gauche, de droite ou d’extrême droite, et même ceux d’extrême gauche qui ne sont pas capables de se détacher clairement du nationalisme et de la propagande sur les délocalisations, ils n’ont rien à voir avec les intérêts des travailleurs ni de ceux de l’humanité…

la suite

9 Messages de forum

  • En déplacement ce mardi en Haute-Savoie, dans une usine Rossignol qui a rapatrié il y a plus d’un an une partie de sa production de skis délocalisée en Asie, Nicolas Sarkozy a défendu le "produire en France". Le chef de l’Etat a ainsi enfourché l’un des thèmes qui s’annonce comme majeur dans la campagne présidentielle : la réindustrialisation du pays. La semaine dernière, lors de la l’annonce de sa candidature, le président du Modem François Bayrou a appelé à "un pacte national pour produire en France". Le candidat socialiste François Hollande propose lui aussi un "pacte productif" au nom du "patriotisme industriel". Quant à Marine Le Pen, elle veut faire voter une loi baptisée "achetons français".

    Bande de salauds !

    Répondre à ce message

  • Un article contre le patriotisme économique 22 décembre 2011 18:25, par Johann

    Un article de la Colonne de Fer contre le patriotisme économique, dans lequel Mélenchon en prends un peu pour son grade. Bonne lecture !

    http://lacolonnedefer.wordpress.com...

    Répondre à ce message

  • Le patriotisme économique, une solution ou un poison ? 23 décembre 2011 00:05, par F. Kletz

    Arthaud et le nationalisme de LO :

    Une vidéo qui dur 3 minutes : sur le site même de lutte ouvrière, on peut voir une vidéo datée du 22 décembre. Arthaud se rend pour soutenir les grévistes.

    Très bien. Discours économiste et syndicaliste pour l’augmentation. Rien à redire jusque là.

    La propagande socialiste aurait pu être défendue, mais ce n’est pas la politique de LO. Le problème arrive dans une phrase exprimant un nationalisme plus que choquant. On trouve cette phrase à la fin de la vidéo de soutien aux grévistes des aéroports :

    « Cet argent là ils l’ont cet argent là.

    « D’ailleurs ils l’ont pour faire venir des travailleurs des autres pays pour vous remplacer.
    (Applaudissement et cris d’enthousiasme)
    « Cet argent c’est le vôtre !

    « c’est le votre ! »
    notes plus approximatives :

    « alors je vous souhaite bon courage pour cette lutte et dans tous les cas, j’espère que ça donnera des idées aux millions de travailleurs qui sont confrontés exactement au même problème que vous. »

    Un dérapage ? des jaunes ont été embauchés ? pourquoi avoir besoin de préciser qu’ils viennent d’autres pays ?

    Répondre à ce message

    • Le patriotisme économique, une solution ou un poison ? 23 décembre 2011 06:46, par Robert Paris

      Sans doute le besoin d’une démagogie électoralistes pour mordre sur les marges de Le Pen ! En période de crise systémique, tout ce qui va dans le sens du nationalisme, de la xénophobie, même par faute d’expression, même par erreur, est criminelle... Et, en politique, l’erreur est rare !

      Répondre à ce message

      • Le patriotisme économique, une solution ou un poison ? 23 décembre 2011 16:11, par Robert Paris

        Il paraît qu’en interne, LO justifie les propos de sa porte-parole en disant que c’est une formulation tout à fait voulue qui viserait à ironiser sur les flics qui font le boulot des grévistes et pas des travailleurs étrangers qui nous prennent notre boulot...

        Et la déclaration selon laquelle normalement l’Etat devrait aider les grévistes et pas les combattre, quelle norme de l’Etat bourgeois ces révolutionnaires prétendent-ils expliquer ?

        Et les mêmes révolutionnaires qui expliquent à PSA Citroën Aulnay que les emplois des salariés de PSA ne doivent pas être pris par des salariés brésiliens ou chinois, là c’est une plaisanterie aussi ???

        Répondre à ce message

  • Le patriotisme économique, une solution ou un poison ? 23 décembre 2011 11:18, par Bianco

    ce que jai compris de cette video c’est que (les travailleurs des autre pays étrangers) sont les gendarmes et la police qui ont remplacés les grévistes de la sureté aérienne.

    Répondre à ce message

    • salut
      je ne suis pas du tout d’accord avec ton interprétation bianco. j’ai bien écouté. la porte parole de LO. Elle parle bien du recours aux force de l’ordre, et après des travailleurs étrangers...

      Il faut chaque fois que LO ou d’autres militants qui se réclame de la révolution tombe sur le terrai de la défense de l’emploi, du site, de la relocalisation de la production (un manière cachée de faire du patriotisme économique) de le dénoncer et de le combattre....

      Ce que ne dit pas la porte parole de LO dans ce court reportage, c’est pourquoi le gouvernement se sent fort au point de faire venir les force de l’ordre pour faire le travail des agents de la sureté. C’est parce qu’il sait qu’il n’a rien à craindre des confédérations syndicales qui laissent faire. Alors que la crise s’accentue, provoque encore une série d’attaque, au travers de cette lutte, le gouvernement dénonce ces travailleurs comme des privilégiés, et s’en prend au droit de grève
      Les confédérations laissent le gouvernement réprimer. Et à aucun moment elle ne dénonce leur politique criminelle.
      Comme a aucun moment elle ne fait le lien entre la lutte de ces travailleurs et celles que mènent les travailleurs de citroen face aux licenciements,.... Ce sont les mêmes problemes... et à aucun moment elle ne met en avant que face à cette crise si on se bat chacun dans notre coin, ici pour les salaires, la contres les licenciements, ici contre les suppression de poste et la privatisation.... on sera défait les uns apres les autres... _
      Alors qu’elle a l’écoute des travailleurs que L0 a des militants dans de nombreux secteurs, pourquoi ne pas proposer que l’ensemble des secteurs en lutte se coordonne pour débattre de la situation et comment militer en direction de l’ensemble de la classe ouvrière pour défendre la nécessité d’un mouvement de masse
      mais cela elle ne le fera pas.... elle est en campagne comme tous les autres. tous les discours de lo aujourd’hui se résume à se faire le journaliste des luttes et appeler à voter pour montrer son mécontentement
      et certainement pas à defendre aupres des travailleurs que 2012 on s’en fout, il va falloir s’atteler a faire tomber la vieille société
      nationalement

      Répondre à ce message

  • Ce que je comprends en écoutant : " cet argent ils (les patrons) l’ont pour faire venir des travailleurs d’autres pays pour vous remplacer".

    On peut interpréter cela d’une autre manière mais les mots ont un sens et même si les travailleurs l’interprétaient différemment dans un contexte particulier, la confusion devrait immédiatement être clarifiée.

    Hors rien n’est clair en ce moment dans le sens de l’internationalisme.

    Par contre tout est clair dans le milieu syndical pour faire de la propagande chauvine, national, raciste et certains travailleurs n’ont même pas besoin des militants d’extrème droite pour faire circuler eux même des blagues racistes , s’en prendre aux familles itinérantes des pays de l’est etc....

    Ce que fait LO est de la démagogie sur tous les fronts : car Jospin aussi était capable d’assurer son soutien aux grèvistes de Renault avant la fermeture de Vilvorde en 1997.

    Pour ma part cette organisation a une direction réactionnaire et à la place d’un grèviste de Roissy, j’aurai crié ma révolte contre ce discours National Socialiste.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0