Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
L'égratignure qu'est l'abandon du matérialisme dialectique peut mener à la gangrène. Un cas d'école : comment Lutte ouvrière s'est fourvoyée avec Jean Bricmont - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 01 - PHILOSOPHIE - PHILOSOPHY > Chapter 12 : Philosophical annexes - Annexes philosophiques > L’égratignure qu’est l’abandon du matérialisme dialectique peut mener à la (...)

L’égratignure qu’est l’abandon du matérialisme dialectique peut mener à la gangrène. Un cas d’école : comment Lutte ouvrière s’est fourvoyée avec Jean Bricmont

mardi 26 août 2014, par Alex

Le physicien universitaire Jean Bricmont peut aujourd’hui être appelé un ami des négationnistes, c’est-à-dire de ceux qui nient ou minimisent l’ampleur du génocide des juifs par les nazis, n’appellent pas à combattre l’antisémitisme. Il suffit d’écouter ses récentes interventions dans les media, par exemple sur la radio d’extrême droite "Radio courtoisie" le 2 juin dernier. Lorsque l’animateur qualifie la Loi Gayssot de 1990 qui punit la négation des crimes contre l’humanité, de loi faite par le racisme juif, Bricmont ne trouve rien à redire. Bricmont est devenu une référence régulière des animateurs de cette radio.

Or il y a quelques années le même Bricmont était mis en avant par Lutte ouvrière comme un scientifique tout à fait respectable. Dans le programme de la fête de LO 2005, on lisait en effet :

La fête : à la Cité des Sciences

Cette année, la Cité des Sciences fonctionnera un peu comme le Palais de la Découverte à Paris. Vous y trouverez une bibliothèque scientifique, une cafétéria et, en permanence, de nombreux démonstrateurs se succéderont pour vous exposer des sujets scientifiques qui seront d’autant plus faciles à suivre qu’ils seront illustrés par des expérimentations concrètes.

Dimanche 17h30 : « Actualité du matérialisme en science contre ses détracteurs ». François ATHANE (philosophe), Jean BRICMONT (physicien), Guillaume LECOINTRE (chercheur Muséum d’histoire naturelle) et Marc SILBERSTEIN (directeur de la collection Matériologiques, Éditions Syllepse)

Lutte Ouvrière n°1918 du 6 mai 2005 page 10

Certains camarades se sont rendus avec intérêt à ce débat. L’auteur de ces lignes en faisait partie mais était déjà choqué et inquiété par l’intitulé du débat : « Actualité du matérialisme en science contre ses détracteurs ».

Premièrement car la philosophie des marxistes, des trotskistes, n’est pas le matérialisme, c’est le matérialisme dialectique, ou la dialectique matérialiste comme préfèrent l’appeler les camarades de la Gauche communiste. La dialectique est sans doute plus importante que le matérialisme, car être matérialiste n’est pas très dur, même des staliniens le sont. Or certains matérialistes sont des matérialistes mécanistes et des ennemis de la dialectique.

Deuxièmement parce que le titre sous-entend que le matérialisme serait le point de vue dominant dans la « communauté scientifique » mais que certains tenteraient une contre offensive. Il n’y aurait donc pas de lutte à l’ordre du jour dans les milieux universitaires, acquis au matérialisme puisque scientifiques. Or ceci est largement faux. Les scientifiques se répartissent comme le reste de la population sur toute la palette des points de vue philosophiques, politiques. Ils sont peut être juste un peu plus religieux, misogynes, soumis à l’Etat que la moyenne.

Certes on n’est qu’à moitié étonné que LO se soit fourvoyé avec Bricmont, car régulièrement dans ses écrits LO se réclame du matérialisme, pas du matérialisme dialectique. LO se justifiera sans doute en arguant que tous les parcours individuels sont possibles, Bricmont a "dévié". Certes cela arrive, mais Bricmont en 2005, lorsqu’il se réclamait uniquement du matérialisme, et combattait déjà un tenant du matérialisme dialectique en science comme Ilya Prigogine, était déjà un ennemi ouvert du marxisme.

Savoir diagnostiquer le danger de gangrène à la vue de l’égratignure doit être une des capacités d’un parti qui se dit révolutionnaire. LO n’a pas su le faire ... ou avait peut-être déjà abandonné les positions du marxisme.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0