Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Le bilan d'Obama pour les Noirs... - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 04 - HISTOIRE CONTEMPORAINE- CONTEMPORARY HISTORY > 08- Le mouvement noir aux USA > Le bilan d’Obama pour les Noirs...

Le bilan d’Obama pour les Noirs...

vendredi 19 février 2016, par Robert Paris

8 Messages de forum

  • Le bilan d’Obama pour les Noirs... 20 février 2016 09:00

    Le 20 novembre 2014, Akai Gurley a rejoint Michael Brown sur la liste des Noirs tués, aux Etats-Unis, par des policiers blancs. Les jours suivants, des milliers de citoyens ont manifesté contre ces crimes impunis, ravivant le débat sur l’équité de la justice. Pour seule réponse, M. Barack Obama leur a demandé d’être « persévérants »...

    Sous Obama, comme sous les précédents, les Noirs ne représentent que 12 % de la population totale américaine. La disproportion est encore plus flagrante en prison, où ils constituent 38 % des deux millions deux cent mille détenus.

    Répondre à ce message

  • Le bilan d’Obama pour les Noirs... 23 septembre 2016 16:53

    L’armée a été appelée en Caroline du Nord, aux États-Unis, pour tenter de ramener l’ordre après de violentes émeutes survenues suite aux décès de plusieurs Afro-Américains, tués par des policiers pour la plupart. La foule est en colère après la mort d’un père de famille noir de 43 ans. La police dit l’avoir abattu parce qu’il était armé. "Faux", rétorquent les manifestants... Depuis le début du mois de septembre, 13 Afro-Américains ont été tués et des centaines dans l’année.

    Donald Trump a pris violemment parti contre les Noirs alors qu’Obama, au pouvoir, ne bouge pas le petit doigt contre les policiers assassins et contre les racistes...

    Répondre à ce message

  • Le bilan d’Obama pour les Noirs... 24 septembre 2016 09:01

    La ville de Charlotte, en Caroline du Nord, est toujours plongée dans une vive agitation quelques jours après la mort de Keith Lamont Scott, un Noir abattu par la police mardi.

    Vendredi soir, des centaines de manifestants se sont encore rassemblés dans les rues de Charlotte, mais aussi à Atlanta, en Géorgie, où les protestataires étaient réunis à l’appel de la NAACP, plus grande organisation de défense des Noirs aux Etats-Unis.

    Répondre à ce message

  • Le bilan d’Obama pour les Noirs... 24 septembre 2016 09:02

    Tout ce qu’a fait Hillary Clinton pour marquer son prétendu soutien des victimes noires, c’est de repousser une visite prévue dimanche à Charlotte...

    Répondre à ce message

  • Le bilan d’Obama pour les Noirs... 24 septembre 2016 09:04

    A Charlotte, les manifestants continuent de réclamer que soit rendue publique une vidéo de la police, tournée lors de la confrontation avec la victime. Malgré la pression populaire, les autorités de la ville s’y refusent toujours. D’après la police, Keith Lamont Scott, 43 ans, a été mortellement blessé par balle alors qu’il refusait de lâcher son arme de poing. Ses proches affirment qu’il n’avait qu’un livre en main et qu’il attendait pacifiquement son fils à un arrêt d’autobus.

    Vendredi, la télévision NBC a diffusé une vidéo, tournée par l’épouse de la victime, qui montre, de manière imparfaite, le moment de la mort de M. Scott. Sur ces images, tournées avec un smartphone, on entend la femme implorer les policiers à mesure qu’elle s’approche de la zone où son mari est tenu en joue : « Ne tirez pas ! Ne tirez pas ! Il n’est pas armé ! Il n’a rien fait ! ». « Lâche ton arme ! Lâche ton arme ! », ordonne la voix d’un policier, sans que l’on puisse voir où Keith Scott se trouve exactement.

    Répondre à ce message

  • Le bilan d’Obama pour les Noirs... 24 septembre 2016 12:27

    La mort de Keith Lamont Scott a suivi celle vendredi d’un autre Noir non armé dans l’Etat de l’Oklahoma. Terence Crutcher a été abattu alors qu’il était tenu en joue par les policiers après avoir marché jusqu’à son véhicule les mains en l’air.

    Répondre à ce message

  • Quant à la principale initiative nationale d’Obama, la Loi sur les soins abordables, son véritable objectif est de transférer les coûts des soins de santé des sociétés et de l’État vers les particuliers, les entreprises réduisant leur couverture et les travailleurs se retrouvant forcés de payer des prix exorbitants pour des soins moindres. Une statistique en résume les conséquences : pour la première fois depuis le pic de l’épidémie de sida en 1993, l’espérance de vie a chuté aux États-Unis entre 2014 et 2015 en raison de la hausse de la mortalité adulte due aux overdoses, aux suicides et à autres manifestations de la détresse sociale.

    Aucun bilan de l’héritage d’Obama ne serait complet sans constater deux statistiques supplémentaires. Depuis 2009, environ 10 000 personnes ont été tuées par la police aux États-Unis, tandis que le gouvernement Obama a déporté environ trois millions d’immigrants, plus que toute autre administration américaine dans l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Au cours des mandats d’Obama, l’écart des revenus moyens des ménages a baissé à 7 cents pour un ménage noir par rapport à un ménage blanc. La différence entre le chômage des blancs et des noirs s’est également creusée de quatre points en défaveur des noirs depuis l’investiture d’Obama.

    Quant à Hillary Clinton, elle est allée jusqu’à appeler « son ami et mentor » un membre éminent du KKK, le sénateur Robert Byrd.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0